Créer une entreprise pratiquant le commerce international

par

Créer une entreprise pratiquant le commerce international

Vous désirez vous lancer dans le commerce international, mais vous ne savez pas comment vous y prendre. Les informations suivantes pourraient vous être utiles.

Explorer toutes les pistes

Créer une entreprise n’est pas chose facile. La tâche s’annonce d’autant plus compliquée si vous décidez de vous lancer dans le domaine du commerce international. Le choix de votre filière sera une étape cruciale. Vous avez tout d’abord la possibilité de vous lancer dans un secteur que vous connaissez bien (c’est préférable…). Vous pouvez également explorer de nouveaux créneaux. Si certaines activités vous paraissent plus rentables que d’autres, et faisant l’objet de peu de concurrence, il ne faut pas pour autant se précipiter. Prenez votre temps et réalisez une étude de marché. Renseignez-vous auprès de la chambre de commerce pour connaître les statistiques officielles de chaque filière. Étudiez toutes les opportunités et établissez votre business plan.

Enregistrer son entreprise et déclarer son activité

Une fois que vous avez identifié votre secteur et que vous avez votre projet en main, vous devez à présent constituer votre dossier et accomplir les formalités administratives. Votre démarche consiste à enregistrer votre société au RCS. Vous devez également déclarer votre activité auprès du fisc et des organismes sociaux chargés de l’emploi. Ce n’est qu’après que votre établissement obtiendra un numéro d’immatriculation ainsi qu’un code APE.

Exporter ou importer demeure complexe

Exercer le métier d’exportateur ou d’importateur ne s’apparente pas à l’activité d’un petit commerçant. Il nécessite un véritable savoir-faire, et de connaître notamment toutes les subtilités et les rouages qui favorisent les échanges. Naturellement, se pose aussi les questions d’ordre juridique, commercial, du langage, des codes de conduite, des devises, des facteurs géopolitiques… Un autre point s’avère crucial, le recrutement des bons profils. L’emploi dans l’import/export n’est pas forcément le reflet du marché de l’emploi « classique ». Là aussi, des erreurs peuvent rapidement avoir des répercussions significatives.

Articles similaires

Tags

Partagez

Déposer un commentaire

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire.